La RÉTROACTION, un élément phare pour soutenir les apprentissages des élèves et réguler son enseignement Sept. 23, 2020

La RÉTROACTION, un élément phare pour soutenir les apprentissages des élèves et réguler son enseignement

Dans le cadre d'un enseignement distanciel, l’enseignant ne dispose plus des mêmes indicateurs pour déterminer si un élève a compris et s'engage dans un processus d’apprentissage. Ce que l’enseignant perçoit au travers du regard des élèves dans une salle de classe devient invisible derrière un écran. Dans un environnement dématérialisé, la relation interpersonnelle se dilue. Comment dans ces conditions maintenir le lien et conserver une approche personnelle ? Dans un contexte distanciel, il convient de s’appuyer sur d’autres ressorts afin d'ajuster sa pratique pédagogique et de rendre explicite ce qui est implicite.

En 2009, John Hattie, chercheur néo-zélandais, a publié un ouvrage intitulé Visible learning, dans lequel il présente les pratiques qui favorisent les apprentissages des élèves. Parmi ces pratiques, l’une des plus opérantes réside dans la rétroaction, également appelée feedback. Pourtant, lorsque les élèves sont interrogés sur les rétroactions qu’ils reçoivent de leurs enseignants, ils répondent que leurs professeurs ne leur fournissent pas suffisamment de feedback. Pourquoi un tel écart entre l’efficience de la rétroaction et sa mise en œuvre effective dans les processus d’apprentissage ?

Régine BALLONAD-BERTHOIS
Professeure d'anglais, IAN Langues vivantes, et membre de la CARDIE




Start video
Check the box to indicate the beginning of playing desired.


QR Code de cette vidéo qrcode

Scoreboard

Click below to refresh the information.